lundi 19 janvier 2009

Compte-Rendu de la réunion du 14 janvier 2008

Le comité 44 du PLD a tenu sa réunion mensuelle le 14 janvier au café "Le Rive Droite", rue Santeuil à Nantes.

L'essentiel des discussions a porté sur les perspectives économiques assez sombres pour l'année 2009. Les solutions apportées par les différents gouvernements : surenchères de plans de relance, émission monétaire, baisse des taux d'intérêt, recours massif à l'endettement... ne semblent pas en mesure de régler le problème. Au contraire, substituer les forces économiques privées par une dépense publique de plus en plus pléthorique, nous semble porteur de désillusions certaines.

L'essentiel des dysfonctionnements qui ont amené à la situation d'aujourd'hui restent à l'oeuvre, et les réformes nécessaires (la plupart libérales) pour y remédier semblent au contraire avoir connu un point d'arrêt avec la crise, essentiellement par frilosité politique. Si la dépense publique peut sans doute faire bonne figure quelques années, la prochaine crise sera d'autant plus calamiteuse que les Etats semblent avoir tirer là leur dernière cartouche (sans doute seront-ils alors contraints de tirer alors à balle réelle...)

Ainsi, dans ce climat peu enclin à l'optimisme, nous n'avons pas voulu sombrer dans le sinistrose, et nous avons essayer au contraire de porter notre attention sur tous les aspects positifs à développer dans notre action politique (Après un Ministère de la relance économique, sans doute peut-on suggérer à Nicolas Sarkozy la création d'un Ministère de la pensée positive. Jean-Pierre Raffarin et sa "positive attitude" serait sûrement prêt à assumer la conduite d'un tel projet).

Concernant la vie politique locale, le comité 44 envisage le rapprochement avec certains membres d'Alternative Libérale Nantes afin de mettre en place une réflexion commune. Le Comité déplore en revanche, la disparition des instances locales de Liberté Chérie. Néanmoins, nous observons que, sur le plan national, cette association fait preuve d'une belle initiative avec l'opération Salaire complet qui permet de mettre fin à l'hypocrise des bulletins de salaire et de faire comprendre aux salariés combien leur coûte réellement l'Etat français.

Vincent Bénard, toujours de bonne humeur, nous a également fait part de son intervention du 13 janvier à l'Assemblée Nationale au sujet de la crise, en compagnie notamment d'Alain Madelin et d'Aurélien Véron, président du PLD. Sa prochaine intervention aura lieu dans le cadre du Cercle Frédéric Bastiat, à Bayonne, le 12 février 2009.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire