mardi 22 février 2011

Etonnant Non ? : Le Dpt des Hauts-de-Seine gère un restaurant 3 * réservé aux élus du Conseil général

On se demande jusqu'où on pourra aller dans l'abus "légal" des biens sociaux ? - - -
Et on appelle ça la démocratie en France ? Quand les oligarques de gauche se font édifier un Restaurant gastronomique réservé pour eux et à des hauts fonctionnaires autorisés - - - Moi ça me rappelle plutôt d'autres régimes dans d'autres pays !
Lire la suite sur http://networkedblogs.com/eAt6s
Coût de la dépense publique 1,5 M€ par an ! pour 20000 repas soit un prix de revient de 75 € par repas alors que ces gens là ne paient que 13,41 € leur petit "menu ouvrier". Ce qui fait que nous leur offrons 61,60 € de notre poche à chaque repas consommé - - -
Voilà bien là un comportement social et solidaire !

samedi 19 février 2011

24 Février : REUNION de PREPARATION des ELECTIONS CANTONALES 2011

  Jeudi 24 Février à 19 h 30 Une réunion en préparation des élections Cantonales, en soutien à notre candidat, Laurent REVRANCHE, pour le canton de Saint Herblain-Est - sous une étiquette "Centre Libéral Démocrate" qui regroupera les sympathisants du Parti Libéral Démocrate, d'Alternative Libérale et du Nouveau Centre. Venez nous rejoindre.  La réunion sera suivie d'un diner pour ceux qui le souhaiteront. Le lieu vous sera donné sur demande.

mercredi 16 février 2011

La campagne des cantonales bat son plein.

Les candidats investis ou soutenus par le Parti Libéral Démocrate pour les cantonales des 20 et 27 mars sont en pleine campagne : Paulette Vicente à Alès, Emmanuel Sala à Chaville, Frédéric Vallon à Angoulême, pour ne citer qu'eux. Bien que ce scrutin mobilise peu les Français, c'est une étape importante en vue des législatives l'année prochaine. Par ailleurs, c'est l'occasion de défendre les valeurs libérales au niveau local : mettre fin à l'endettement des départements pour financer des dépenses inutiles, combattre les fraudes et abus en tout genre.

A Créteil, dans le canton sud, Farid Chibout mène sa campagne tambour battant sur le thème "Moins d'impôts à Créteil, pour une gestion rigoureuse". Nous vous recommandons la lecture de l'article du Parisien le 
concernant. Ce cadre du Parti Libéral Démocrate a reçu aujourd'hui le soutien officiel de l'UMP. Comme à tous nos candidats libéraux, nous lui souhaitons bonne chance pour le 20 mars et, nous l'espérons, pour le second tour le 27 mars !

mardi 15 février 2011

ELECTIONS CANTONALES 2011

Candidat de l’alliance du PLD (Parti Libéral Démocrate),  d’Alternative Libérale et du Nouveau Centre, avec le soutien de tous les Centristes, sur le canton de St HERBLAIN Est, Laurent REVRANCHE nous présente sa ligne de conduite si les électeurs lui accordent leur confiance.
Dépenser moins, dépenser mieux, pour libérer les énergies.
Il faut recentrer la politique du conseil général sur le développement économique, et sur la qualité de l'éducation, tout en arrêtant la dérive fiscale de la majorité sortante :
Politique sociale: Le conseiller général sortant de saint Herblain-Est, se félicite de ce que le budget du Conseil Général soit consacré à 55% à l’action sociale, omettant de préciser que ce budget social en croissance rapide nécessitera de nouvelles hausses de la taxe foncière en 2011.
Après  27% en 2010 et 11 % en 2011 : STOP au matraquage fiscal ! Qui a le “monopole du cœur” avec l'argent des autres ? Pourquoi œuvrer pour les uns aux dépends des autres ? Je me consacrerai, pour ma part, à réduire le fardeau fiscal de tous les Herblinois.
Le conseiller général sortant juge la qualité de sa politique aux sommes qu’il y consacre, mais ne se préoccupe guère de l’efficacité de ces dépenses sociales. Celles ci se cumulent aux aides d’état et à celles des communes sans la moindre coordination, ce qui permet à certains de cumuler de nombreuses aides sans travailler. Mais nous serions bien en peine d’estimer l’importance de ces abus, le conseil général refusant de communiquer la moindre évaluation sur l’efficacité de ces dépenses.  Sur le terrain, de nombreux herblinois constatent nombre d’irrégularités manifestes, payées par les familles qui travaillent et les entreprises, au détriment du pouvoir d’achat et de l’emploi.
Mon objectif sera d’œuvrer pour réduire ces dépenses de 20%, soit 100 millions d’euros. Ces réductions, loin d’être gaspillées dans de nouvelles dépenses somptuaires, serviront à réduire l’endettement, dont les ratios se sont fortement dégradés depuis 2004, et la part d’impôts locaux du conseil général.
Une telle réduction des charges  permettra entre autres de soutenir l’investissement privé envers les PME afin de créer de nouveaux emplois, ce qui réduira les besoins de dépenses sociales. Nous devons engager un nouveau cycle économique vertueux.
Education : Le Conseil Général doit utiliser sa position financière dominante pour forcer l’état, enfin, à travailler avec les collectivités pour améliorer les résultats globaux de l’enseignement. Il faut plus d’autonomie pour les collèges, et conditionner les financements aux résultats scolaires.
Politique économique et aménagement : Le conseil général doit absolument revoir sa politique d’infrastructures de transports, en augmentant la capacité de notre réseau routier qui accuse le poids des ans, surtout lorsqu’on regarde les efforts faits par nos voisins vendéens. Notamment, la congestion subie par la métropole, et entre autres par les herblinois, du fait de l’insuffisance des franchissements actuels de la Loire,  doit être combattue. Ceci peut être fait sans recours au contribuable,  par appel à des concessions de service publics, sur le modèle financier qui a permis l’édification du viaduc de Millau.
Pour ce faire, le CG doit cesser de “faire semblant”, et se mobiliser pour un nouveau franchissement à l’Ouest de Cheviré, trait d'union entre l'est de la métropole, le sud Loire, et le futur aéroport de Notre Dame des Landes.
Enfin, le conseil général s’est érigé en maitre développeur de zones d’activités pour développer l’offre foncière aux entreprises de l’agglomération nantaise. Or, de ce point de vue, nous peinons à voir les résultats de son action. Les petites entreprises peinent à trouver à des prix abordables les terrains dont elles ont besoin pour leur développement. Il convient de mieux associer le secteur privé à cette politique, pour lui redonner de l’efficacité tout en en réduisant le coût supporté par les contribuables.
Laurent REVRANCHE

samedi 12 février 2011

ELECTIONS CANTONALES - Réunion du 24 / 02

LAURENT REVRANCHE défendra nos idées aux prochaines élections Cantonales Canton de Saint Herblain-Est - sous une étiquette 
"Centre Libéral Démocrate"  
qui regroupera les sympathisants du Nouveau Centre, du Parti Libéral Démocrate et d'Alternative Libérale.  
Prochaine réunion le 24 Février. Venez nous rejoindre. (Le lieu vous sera donné sur demande)

Extrait Ouest-France l Saint-Herblain :  

Laurent Revranche, candidat de l'union centriste libérale et démocrate. 

« Entrepreneur et militant depuis quelques années dans la région », Laurent Revranche a annoncé sa décision d'être candidat aux prochaines élections cantonales sur le canton de Saint-Herblain Est. Encore membre du Modem de François Bayrou en 2009, Laurent Revranche se revendique aujourd'hui du mouvement Alternative Libérale et fustige le « matraquage fiscal».
« Je souhaite représenter une candidature en rupture avec les habitudes du système, dont le Conseil Général est devenu la caricature ». Le candidat explique : « Alors que les salaires stagnent et que le chômage est monte, le Conseil Général parle d'un budget rigoureux en consacrant 50% de sa dépense à une certaine action sociale » ce qui, selon lui, « réduit les revenus de nombreuses familles  ».
Laurent Revranche ne souhaite pas pour autant « méconnaître le besoin de porter secours aux gens en véritable situation de détresse ». C'est ce qui motive sa décision d'être candidat.
 
 http://laurent.revranche.over-blog.com/