mercredi 24 avril 2013

La croissance et l'emploi devraient être la PRIORITE - - -

                                           
 


L'emploi, priorité pour tous 
 
La loi Taubira a été votée, le Parti Libéral Démocrate respecte le fait majoritaire. Il est dommage que l'Etat n'ait pas poussé le débat pour rendre l'institution du mariage à la société civile et instaurer une Union Civile universelle. Le jeu malsain que nous avons subi a surtout permis au PS et à l'UMP de remobiliser leurs militants démoralisés autour d'un combat accessoire.

La priorité reste la croissance et l'emploi, seuls capables de restaurer la confiance nécessaire pour permettre de faire face aux défis qui nous attendent : réduire la dette publique, offrir un avenir à une jeunesse désespérée, accompagner nos aînés.  
La gauche au pouvoir méprise et décourage ceux qui veulent faire bouger la société et créer les richesses nécessaires. 
La gauche au pouvoir méprise les jeunes qui doivent pouvoir libérer leur potentiel pour faire progresser une société actuellement bloquée.

Les débats accessoires ne doivent plus servir à masquer la navigation à vue de la gauche au pouvoir, ni la vacuité du programme de la droite. Nous avons fait des propositions concrètes pour lutter contre le chômage et défendre l'esprit d'entreprendre. Qu'en est-il du gouvernement ?
Au siège du PLD, le 24/04/2013
  
 Ah oui ! : Les partisans du «Mariage pour tous» fêtent la loi votée, pendant que chaque jour plus de 1000 citoyens perdent leur emploi, et qu'en 2010, 440 000 Français ont basculé sous le seuil de pauvreté.  
Avec de tels résultats, je connais une MLP qui se frotte les mains. En finale, c'est Hollande qui sera le plus gros pourvoyeur d'adhérents au FN sur les 30 dernières années ! ! - - - C'est un comble !
 
Regardons en Turquie par exemple :
Depuis 2008 la Turquie a réussi à baisser sa dette d'état, tout en baissant les impôts, ce qui réduit le chômage à son plus bas niveau historique de 7.9%.
La recette : "Une fiscalité raisonnable" La taxe sur les sociétés a été réduite, passant de 33% à 20%. La taxe individuelle sur les revenus varie aujourd’hui entre 15% et 35%. De nombreuses exemptions de taxe ont été votées dès lors que les investissements se font dans des secteurs considérés porteurs (R&D, zones à fort potentiel technologique, zones industrielles) ou stratégiques (énergie). 
Bravo la TURQUIE et honte à ceux qui gouvernent la France depuis 2008 !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire