lundi 20 mai 2013

Encore une occasion perdue Mr Le Président - - -

Communiqué de presse du Parti Libéral Démocrate du 20/05/2013

La deuxième conférence de presse du Président de la République s'est  résumée à des incantations encore bien floues sur le plan national, et à la promotion d’une Europe bureaucratique calquée sur le modèle français. L’indécision et le manque de vision de François Hollande nous inquiètent d’autant plus que le Premier ministre s’avère incapable de s’imposer à ses ministres et de porter une politique de réformes franches et cohérentes. Le seul point positif fut l’annonce que l’absence de réponse de l’administration à toute requête dans les 2 mois vaudrait accord: c'est maigre.

Aucune décision n’est venue mettre un terme à la cacophonie gouvernementale. Aucune mesure concrète de réduction de la dépense publique n’a été annoncée. Quant à la stabilisation de la pression fiscale, elle reste vague et manque de crédibilité alors que de nouvelles propositions de taxes sont évoquées presque quotidiennement. La question des retraites, cruciale, n'a été qu'esquissée.
Sur le plan européen, la proposition de mise en place d’un gouvernement économique disposant de son propre budget est dangereuse. Le projet de lui permettre de lever de la dette témoigne de l'agonie des finances publiques françaises et de la tentation égoïste de faire payer d'autres pays.
Cette instance ajouterait une couche bureaucratique au millefeuille actuel, et de la distance entre les citoyens et leurs dirigeants. Elle aboutirait inéluctablement à une harmonisation fiscale que le PLD condamne, car elle supprime le meilleur contrepouvoir à une fiscalité confiscatoire, à savoir la concurrence avec les impositions moins voraces des pays voisins.
Les gouvernements français successifs ont tous cherché à imposer le prétendu modèle français à leurs voisins. Nous serions étonnés qu’Allemands, Anglais et autres Européens répondent favorablement à cette initiative socialiste.
Jeudi 16 mai, le Président de la République a donc confirmé son entêtement à maintenir la France sur la voie social-démocrate et deloriste, et à appliquer de vieilles recettes du siècle passé.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire