jeudi 9 mai 2013

Logements : l’étatisme produit plus d’inconvénients que de bienfaits

PROGRAMME DU PLD : Proposition 9
PROGRAMME DU PLD :

Proposition #9

Libérer le droit de propriété dans l’immobilier.

Le logement est un domaine où depuis un siècle les lois, les réglementations et les subventions ont atteint des proportions inouïes. La France est couverte d'un colossal parc immobilier HLM. Les bailleurs privés subissent de lourdes charges fiscales et réglementaires et sont souvent à la merci de leurs locataires. Pourtant 10% de la population reste à l'écart d'un logement décent. En matière de logement comme ailleurs, l’étatisme produit plus d’inconvénients que de bienfaits.

Nous commencerons par libérer le foncier, en permettant tout propriétaire d’affecter son terrain à l'usage qu'il souhaite, suivant le principe qui a présidé jusqu'au début du XXe siècle à l'admirable développement des villes françaises. Nous supprimerons les droits de mutation, les diagnostics, obligatoires lors des ventes/achats, les interdictions de sous-location. Nous rendrons la liberté et la responsabilité aux occupants des HLM en leur cédant leur logement, moyen pour les habitants des quartiers rongés par la violence et la pauvreté de reprendre en main leur destin. Les situations d’urgence pourront être traitées localement par l’action sociale publique ou privée.


Libérer le droit de propriété dans l’immobilier.

Le logement est un domaine où depuis un siècle les lois, les réglementations et les subventions ont atteint des proportions inouïes.  La France est couverte d'un colossal parc immobilier HLM. 
 
Les bailleurs privés subissent de lourdes charges fiscales et réglementaires et sont souvent à la merci de leurs locataires. Pourtant 10% de la population reste à l'écart d'un logement décent. 
En matière de logement comme ailleurs, l’étatisme produit plus d’inconvénients que de bienfaits.

Nous commencerons par libérer le foncier, en permettant tout propriétaire d’affecter son terrain à l'usage qu'il souhaite, suivant le principe qui a présidé jusqu'au début du XXe siècle à l'admirable développement des villes françaises. 
Nous supprimerons les droits de mutation, les diagnostics, obligatoires lors des ventes/achats, les interdictions de sous-location. 
Nous rendrons la liberté et la responsabilité aux occupants des HLM en leur cédant leur logement, moyen pour les habitants des quartiers rongés par la violence et la pauvreté de reprendre en main leur destin. 
Les situations d’urgence pourront être traitées localement par l’action sociale publique ou privée.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire