mardi 11 juin 2013

Réforme des retraites : Priorité à l'équité

10/06/2013 : Communiqué de presse du Parti Libéral Démocrate


                                 
PREMIER AXE D'UNE RÉFORME
DES RETRAITES: L'ÉQUITÉ


 
Le PLD appelle à l’unification des 35 régimes de retraite actuels en un système identique pour tous. Il n’est plus acceptable que les retraites de la fonction publique soient calculées sur les 6 derniers mois (les meilleurs) de salaire contre les 25 meilleures années dans le privé, ni que l’indexation des retraites soit plus généreuse dans le public que dans le privé. Cette confusion engendre une opacité préjudiciable au retour de la confiance, et elle coûte cher, l'estimation oscille entre 10 et 15 milliards d’euros. La réforme que nous préconisons est juste, car elle met tout le monde à pied d’égalité, salariés du privé, fonctionnaires dont les primes seront prises en compte, élus : à cotisations égales, retraite égale.
 
Sur ce socle équitable, nous pourrions engager sereinement le débat sur le mécanisme de la retraite à points, seul capable d’offrir à chacun la flexibilité attendue. Qu’on souhaite partir à la retraite après 35, 40 ou 50 ans de cotisations relèverait alors d’un choix individuel. Le calcul dépendrait des points accumulés selon un calcul à cotisations définies, et non plus à prestations définies. Nous pourrions également ouvrir le débat sur la nécessité de faire reposer nos retraites sur un second pilier fondamental : la capitalisation.
 
Un nouveau rapport sur les retraites commandé à Yannick Moreau (ex-présidente du COR) est prévu la semaine prochaine. Il n’annonce pas de réforme structurelle ambitieuse du système, seulement quelques petits alignements. Nous ne pourrons nous en satisfaire, ni accepter l’idée de remonter une nouvelle fois les cotisations déjà excessives. Nous ne défendrons les efforts demandés qu’à la condition d’un engagement crédible de modernisation de notre système de retraite avec trois priorités : simplicité, flexibilité et respect de la pérennité financière de l’ensemble.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire