lundi 14 octobre 2013

La défaite de la sociale démocratie à la française


14 Octobre 2013

Brignoles signe la défaite de la sociale démocratie à la Française.

Le canton de Brignoles est repassé des mains communistes à celles du Front National. 
Ce scrutin est emblématique du choc idéologique en train de se produire. Le FN se définit comme le nouveau fer de lance de l’antilibéralisme, comme le confirme la lecture de son programme qui  pousse les principes de notre modèle social jusqu’au bout leur logique : Etat stratège, retraite à 60 ans, laïcité musclée, fiscalité plus progressive, hausse du SMIC, renforcement des droits de douane… 
La seule différence majeure avec les partis de pouvoir est la proposition de sortir de l’euro, mesure phare qui porte les intentions de vote FN à 24% aux européennes de mai 2014 dans un sondage Ifop-Nouvel Obs du 9 octobre.
Tant que la musique des partis qui se sont partagés le pouvoir tournera comme un disque rayé autour de la préservation d'un modèle social qui date d'une autre époque, ils s’affaibliront face à un FN qui affirme sans vergogne qu’il y parviendra mieux qu’eux.
Il faut, pour le bien des Français et le rayonnement de notre pays, sortir de cette surenchère stérile entre étatistes de tout poil.
L’ambition du PLD consiste à réinventer la politique en portant un programme qui projette la France dans les 20 prochaines années, et en renouvelant les figures qui l’incarnent. 
Nous refusons d’entretenir l’idée d’une France défensive, repliée sur elle-même pour mieux s’éteindre en silence. Nous voulons libérer les talents de leurs carcans bureaucratiques, règlementaires et fiscaux pour restaurer une société libre, où les règles du jeu sont simples et identiques pour tous. 
Nous voulons une France d’attaque pour partir sans complexe ni boulets à l’assaut du monde. 
Nous voulons une France qui retrouve confiance en elle-même sans un Etat infantilisant omniprésent, une France qui favorise à nouveau les interconnections sociales, ferment d’une société plus confiante et créatrice de richesses.

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire