mercredi 11 décembre 2013

L'Humanité et les autres : Les journaux sous perfusions permanentes : Est bien normal ?

11/12/2013 : Communiqué de presse du Parti Libéral Démocrate

Debout les spoliés de l’Huma !


                                 
share on TwitterLike Le Gouvernement a fait voter en catimini l’annulation d’une dette de 4 millions d’euros du quotidien L’Humanité. on Facebook

Le Gouvernement a fait voter en catimini l’annulation d’une dette de 4 millions d’euros du quotidien L’Humanité
 Les contribuables seront heureux d’apprendre qu’en cette période d’explosion de la fiscalité et de nécessaire réduction de la dépense publique, la majorité est aussi dispendieuse en faveur un journal communiste qui a longtemps défendu le camarade Staline et continue à prôner un antilibéralisme primaire.
Ce coup de pouce de 4 millions d’euros vient s’ajouter aux 6.8 millions d’euros versés chaque année à L’Humanité (moyenne établie par la Cour des comptes sur la période 2009-2011), ce qui représente 48 centimes par numéro vendu, sans compter les aides indirectes comme par exemple  l’achat quotidien de plusieurs milliers d’exemplaires par des entreprises à capitaux publics.
Les aides à la presse représentent près de 400 millions d’euros par an. Elles retardent la modernisation nécessaire des journaux concernés, dont le modèle économique est à bout de souffle, et pénalisent les nouveaux médias. 
Elles entretiennent la toute puissance du Syndicat du Livre CGT, qui s'est arrogée depuis longtemps un droit de vie ou de mort sur les journaux français. Enfin, elles n’assurent plus le pluralisme de l’information mais préservent des rentiers. Le PLD demande la suppression de l’ensemble de ces aides à une échéance de cinq ans afin de laisser le temps d’une véritable transition vers un modèle pérenne.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire