jeudi 17 avril 2014

Le SMIC adossé à des charges sociales élevées, a toujours tiré l'ensemble des salaires vers le bas.

le 16/04/2014 : COMMUNIQUÉ DU PLD
Our boss is an experienced rider
Share
Tweet
+1
DU SALAIRE MINIMUM AU REVENU MINIMUM
L'ancien président de l'OMC, Pascal Lamy, a réouvert le débat sur les conséquences néfastes du SMIC comme outil de lutte contre la précarité. Gilbert Cette, Philippe Aghion et Élie Cohen, trois économistes ayant contribué à la campagne de François Hollande, ont eux aussi rappelé les effets négatifs de ce seuil infranchissable pour un nombre croissant de Français : exclusion de longue durée, voire définitive du monde du travail par une désocialisation progressive
 
Le PLD constate avec satisfaction la popularité croissante de cette analyse que nous défendons depuis des années : le SMIC est contreproductif pour l'insertion des moins qualifiés dans le monde du travail.
Nous proposons de remplacer la notion du salaire minimum unique par celle de revenu minimum, en remplaçant l'ensemble des aides sociales (RSA, PPE, ASS, AAH, AER, ASF, allocation logement, aides EDF et gaz, etc.) par un système plus lisible et plus juste : l'impôt négatif inspiré de la Prime Pour l'Emploi (PPE). 
Chaque branche d'activité, chaque entreprise pourrait dès lors négocier librement des salaires plancher en accord avec les partenaires sociaux. Mais sans imposer de seuil uniformément sur tout le territoire et dans toutes les activités. 
Une telle souplesse dans la rémunération doit s'accompagner d'une stratégie de formation continue active et ciblée sur ces personnes en grande fragilité et d'un alignement des charges sociales sur celles de nos voisins Européens.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire