mardi 20 mai 2014

Le PLD veut préserver les fonctions régaliennes de l'état

Our boss is an experienced rider
  20/05/2014 : COMMUNIQUÉ DU PLD
 
 
PRESERVONS NOS ARMEES ET CONSTRUISONS LA DEFENSE EUROPEENNE
 
Le gouvernement prévoit de couper le budget de la Défense Nationale de 1,5 à 2 milliards, soit 5 a 7% de son budget annuel. 
Le PLD encourage la baisse des dépenses publiques, à condition que les fonctions régaliennes soient préservées. La protection des Français et de leurs biens, sur le territoire national comme partout dans le monde, constitue la mission première de l'Etat. Ce n'est pas sur ce périmètre que l'Etat doit diminuer. 
Nous nous opposons par conséquent à ce coup de rabot pour le bouclage budgétaire. Cette vision à court terme promet d'aggraver les problèmes endémiques de nos armées dont la vétusté des matériels (et retard de livraison des nouveaux
produits) est déjà indigne d'une puissance européenne. Rappelons que les effectifs de la Défense auront perdu 80.000 personnes entre 2008 et 2019. C'est considérable. 
Des réformes du fonctionnement de nos armées sont possibles, en particulier en relevant l'âge de la retraite et en diminuant notre pléthore de postes d'état-major au profit de notre capacité combattante. Mais des réductions d'effectifs supplémentaires mettraient en péril leur fonctionnement.
Nous attendons du gouvernement une stratégie claire commençant par la définition des priorités militaires pour les 20 ans à venir. Le budget, ce sont les hommes mais aussi des investissements lourds sur une longue durée qui doivent rester soutenus pour répondre efficacement aux nouvelles menaces : terrorisme international, régimes anti-occidentaux disposant d'armes chimiques, biologiques ou nucléaires, piraterie, instabilité géo-politique en Europe de l'Est et dans le Caucase...
Notre politique de Défense ne peut plus faire l'économie d'une stratégie européenne en la matière. 
Cette cohérence nous éviterait par exemple de subventionner massivement 3 avions de combat multirôles concurrents (Rafale/Eurofighter/Gripen) alors que nous ne disposons pas de drones longue portée, technologie cruciale pour l'avenir. 
Nous avons le devoir de construire une politique de Défense européenne, en partenariat notamment avec le Royaume Uni qui, comme nous, consacre une part importante de sa richesse annuelle à sa Défense, et l'Allemagne. 
Demandons à nos partenaires européens une plus grande implication, en particulier financière mais aussi technologique, pour construire une défense commune digne de ce nom.
 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire