mardi 8 juillet 2014

En priorité, les syndicats devraient réinventer et de se rendre utiles ----

VITE, UNE REFONDATION SYNDICALE !
Communiqué du 07/07/2014
Le Parti Libéral Démocrate juge inutile la conférence sociale. Sa conclusion est déjà écrite, ses acteurs jouent chacun leur rôle habituel. 
Le gouvernement n'a aucun besoin de s'abriter derrière le jeu usuel des confédérations syndicales pour assumer des réformes vitales pour le pays comme la suspension de seuils de représentation syndicale dans les PME.
Nous appelons à une refondation du syndicalisme, actuellement moribond avec un taux de syndicalisation de 5% dans les entreprises et des niveaux d'abstention proches de 60% aux élections professionnelles. 
Les confédérations doivent cesser de faire de la politique à la place des élus, et s'intéresser aux salariés dont ils sont censés représenter les intérêts. 
Ils doivent abandonner leur culture de la confrontation, idéologique et destructrice, et devenir des forces de négociation et de proposition.
Nous proposons d'assainir leurs financements afin qu'ils ne dépendent plus exclusivement que de leurs membres, seule façon de les inciter à s'intéresser à eux et à défendre leurs intérêts réels. 
Nous demandons notamment de mettre fin à leurs financements occultes via des officines de formation aux prestations fictives, des nombreuses subventions cachées comme l'emploi par les administrations de "permanents syndicaux" ou l'octroi sans discernement de nombreuses "décharges syndicales", dont le rapport Perruchot a montré qu'elles transformaient de fait des milliers de postes de fonctionnaires en emplois fictifs syndicaux.
Aux syndicats de se réinventer et de se rendre utiles, en particulier au travers des services proposés à leurs adhérents. À eux de justifier leur existence auprès des salariés.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire