mercredi 29 avril 2015

La prime à la mauvaise gestion dans l'Université

           La prime à la mauvaise gestion dans l'Université

Le Parti Libéral Démocrate condamne la confiscation par le gouvernement de l’argent des universités et des grandes écoles publiques les mieux gérées dans les budgets 2015. 
Cent millions d’euros arbitrairement prélevés iront aux plus mal administrées. 
Ce « mécanisme de solidarité » punit les acteurs rigoureux et performants de notre enseignement supérieur, et récompense les cancres. 
C’est un signe supplémentaire d’irresponsabilité de la part d’un gouvernement incapable de réduire son propre train de vie, et qui ne sait que répartir la pénurie.
C’est aussi un message de laxisme envoyé à l’enseignement supérieur, alors que seule sa bonne gestion peut permettre de dégager les moyens pour replacer notre pays dans la compétition mondiale des savoirs. Ce reniement du principe d'autonomie des Universités marque un grave retour en arrière.
Qui peut croire à une relance de l’ascenseur social quand le moteur de l’enseignement supérieur est aussi maltraité ? 
Nous demandons au gouvernement de revenir sur cette spoliation au nom de l'équité. L'avenir est à des institutions réellement autonomes, récompensées dans leurs efforts et leurs succès.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire