mardi 17 novembre 2015

Il est temps de redéfinir les priorités de l'Etat sur ses fonctions régaliennes ---

La France est frappée très durement une fois de plus par le terrorisme islamiste. Nos premières pensées vont aux victimes, à leur famille et à leurs proches. Nous appelons à l'unité nationale face à l'horreur. Montrons au monde qu'aucun acte de terrorisme n'ébranlera les valeurs de liberté et d'égalité qui ont façonné la France. Montrons aux adversaires de la démocratie et de la liberté que nous continuerons à vivre en démocrates et en citoyens libres.
Soyons également impitoyables dans notre riposte, non seulement vis-à-vis des groupuscules radicalisés proches du passage à l'acte, mais aussi vis-à-vis de l'Etat islamique. Daesh est non seulement une menace pour la région où un génocide ethnique et religieux est en cours mais aussi pour la France. Posons collectivement la question d'une action militaire d'envergure contre cette gangrène qui n'épargne plus notre territoire et cible des civils indistinctement.
Le Parti Libéral Démocrate préconise depuis longtemps de redéfinir les priorités d’un Etat ayant abandonné ses fonctions régaliennes au profit de l’assistanat ou du clientélisme. Il est anormal que la police et la justice (dont le budget a trop longtemps été inférieur à celui de la culture) manquent de moyens pour traquer et neutraliser les terroristes. Il est aussi anormal qu’un des djihadistes du Bataclan ait été condamné à 8 reprises sans réelle sanction. Un laxisme judiciaire illustré par les efficaces perquisitions de ce lundi qui auraient dû être effectuées bien plus tôt.
Enfin, restons vigilants face à toute tentative du pouvoir de se saisir de ces attentats pour promouvoir de nouvelles actions législatives liberticides, après la terrible loi renseignement qui vient de prouver son incapacité à nous prémunir de tels attentats, au prix d'un lourd recul de nos libertés. Pour nous, la priorité doit être mise sur la réallocation des forces de police et l'augmentation significative des ressources de la justice.

samedi 14 novembre 2015

Elections régionales 2015


Le Parti Libéral Démocrate  sera présent aux élections régionales dans deux régions françaises.
En Ile-de-France, en Auvergne Rhône-Alpes. Chaque fois, nous appliquons le principe de la plateforme "Aux urnes Citoyens !", ouverte à tous les mouvements et collectifs prêts à mener des campagnes sur un mode collaboratif beaucoup plus ouvert et riche que le fonctionnement hiérarchique vertical des anciens partis dans le but de renouveler la classe politique.

En Ile-de-France, "Aux Urnes Citoyens" fédère le PLD, Génération Citoyens (Jean-Marie Cavada) et la Liste "IDF Juste envers tous" (Pierre-Franklin Tavares). Le liste francilienne sera menée par le binôme Aurélien Véron (PLD) et Karine Madar (GC). C'est une première étape du rassemblement de mouvements issus de la société civile.



Voici la composition des têtes de liste par département en Ile-de-France où nous avons souhaité expérimenter cette parité :
  1. Paris, 75 : Aurélien Véron (PLD) et Magatte Diop (IDFJuste)
  2. Seine-et-Marne, 77 : Stéphanie Awad (GC)  et François Robar (GC)
  3. Yvelines, 78 : Erwan Le Gall (PLD) et Suzanne Canario (IDFJuste)
  4. Essonne, 91 : Laetitia Brossard (GC) et Makhtar Camara (IDFJuste)
  5. Hauts-de-Seine, 92 : Anne Bourdu (PLD) et Nicolas Redier (GC)
  6. Seine-Saint-Denis, 93 : Pierre-Franklin Tavares (IDFJuste) et Naîma N'Ait Si Ali (IDFJuste)
  7. Val-de-Marne, 94 : Karine Madar (GC) et Emmanuel Camy-Portenabe (IDFJuste)
  8. Val d’Oise, 95 : Fernande Semeno (IDFJuste) et Patrick Bouxirot (GC)

Nous serons présents avec la liste "100% Démocrates" en Auvergne Rhône-Alpes animée par Eric Lafond et Thierry Mouillac.

Christine Singer, tête de liste du Grand Est, a quant à elle mené une campagne remarquable qui lui a valu la multiplication de soutiens sur son territoire, n'a hélas pu déposer sa liste, son colistier responsable du département de l'Alsace n'ayant pu rassembler le nombre de candidatures nécessaire.
Toutefois, elle continuera à peser sur la campagne par des actions et des intervention publiques.

Nos candidats rechercheront le soutien des citoyens pour défendre deux idées : la réduction de la dépense publique par un recentrage des pouvoirs publics sur leurs missions essentielles et l'engagement de consulter la population régionale par un référendum d'initiative locale pour les projets structurants et les hausses de taxes.