mardi 19 janvier 2016

Fausse route pour l'emploi

"...à force de trop protéger les salariés, on ne les protège plus du tout"  
Jean Tirole, prix Nobel d'économie 


 Communiqué du Parti Libéral Démocrate

Fausse route pour l'emploi


Le Parti Libéral Démocrate réagit avec consternation aux annonces du Président de la République en matière de lutte contre le chômage. Ses ingrédients sont les mêmes que dans tous les plans anti-chômage qui ont tous systématiquement échoué depuis 40 ans: emplois aidés, subventions à l'embauche, promesse de formations professionnelles sous l'égide de l'Etat et financées à crédit, dont la Cour des comptes relève régulièrement qu'elles ne remplissent jamais leurs objectifs. 
Cet énième bricolage de dispositifs bureaucratiques déjà testés et rejetés ne fonctionnera pas mieux que les précédents.
 
Partout en Europe, le chômage recule après des mesures similaires. Plutôt que de réitérer ce qui n'a jamais fonctionné chez nous, inspirons-nous de ces succès voisins. Laissons les entreprises et leurs organisations de branche gérer la formation professionnelle et l'apprentissage au lieu d'imaginer des circuits bureaucratiques complexes qui enrichissent de trop nombreux intermédiaires inefficaces. 
Acceptons l'idée qu'une entreprise puisse à tout moment se séparer d'un collaborateur en créant un cadre facilitant tout nouvel emploi. 
Remettons le dialogue social au niveau de l'entreprise sans le carcan d'un code du travail de plusieurs milliers de pages. 
Baissons enfin les charges sur les entreprises par des baisses de dépenses publiques et non par l'augmentation d'autres impôts.
 
Le Plan Hollande ne comporte aucun de ces éléments. Le Parti Libéral Démocrate prédit que ce plan, malgré les camouflages statistiques qu'il propose, sera un échec de plus après les 700.000 nouveaux chômeurs depuis l'arrivée de François Hollande à l'Elysée.  
Nous demandons au président d'arrêter de se moquer des Français et d'avoir le courage d'annoncer un véritable retrait de l'Etat de la vie des entreprises.  
Nous implorons également l'ensemble des hommes politiques d'annoncer et de mettre en œuvre leur projet en début de mandature et de ne plus faire de multiples changements par la suite, la stabilité règlementaire étant essentielle pour les acteurs économiques.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire