jeudi 21 avril 2016

Candidature de Rama Yade pour 2017


Avec Rama Yade, la France qui ose

 
Rama Yade a annoncé ce soir sur TF1 sa candidature à l'élection présidentielle pour incarner une vision rénovée de notre pays bâtie sur la justice, l’initiative privée et la liberté.

14 ans après le « séisme » du 21 avril 2002, qui a vu l’accession de Jean-Marie Le Pen au second tour de l’élection présidentielle, le Front national est passé de 18% à 30%. Les grands partis de pouvoir persistent pourtant à désigner des boucs émissaires au lieu d’accompagner les grandes évolutions de notre société. La même mauvaise pièce remet en selle les mêmes mauvais acteurs. Et à chaque élection, nous subissons le même chantage obscène au FN pour nous obliger à voter par défaut.

Comme Rama Yade, nous avons la conviction que ceux qui sont à l’origine des problèmes de la France ne peuvent pas faire partie de la solution. Ils sont pour la plupart responsables de n’avoir rien fait par absence de vision et manque de courage. C’est pourquoi nous refusons la confiscation de notre démocratie par ceux qui l’ont tant endommagée au cours des dernières décennies. Nous choisissons de nous engager derrière Rama Yade autour d'un projet radical refondant le pacte social qui unit les Français.

Nous avons d'abord besoin d’une révolution démocratique. Les Français doivent reprendre leur pouvoir en main avec de nouveaux outils d’expression populaire. Rendre le pouvoir aux Français, c’est les laisser faire et créer du lien entre eux. Passer de l’Etat-providence, omnipotent et impuissant, à une Société-providence, plus innovante.

Plutôt qu’une économie fondée sur le capitalisme de connivence entre l'Etat et quelques grands groupes, ouvrons les monopoles et les professions protégées à la concurrence, libérons nos entreprises de l’emprise de l’Etat, en particulier fiscale et normative, et favorisons la prise de risque et l’innovation.

Nous avons besoin de toutes les énergies, de tous les talents. Si vous souhaitez participer à cette conquête démocratique, rejoignez-nous.

Soyez vous aussi la France qui ose !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire