mardi 24 mai 2016

Souriez, vous êtes ruiné --- "Un livre qui sort à point"


Ce livre d'Yves Bourdillon sort à point. Cette comédie incisive - prémonitoire ? - sur la crise de notre modèle social que le monde entier nous envie mais se garde bien d’imiter... Pénurie d’essence et de camemberts. Grèves. Sommets européens de l’ultime dernière chance. Emeutes... 
Dans un pays au contrat social en lambeaux, « ceux qui ne veulent plus payer s’opposent à ceux qui veulent continuer à recevoir ». C’est une sorte de Mai 68, quoique avec moins de sexe, que Fred Beaumont doit couvrir pour Le Journal, un quotidien « progressiste » qui soutient le mouvement des Indignés, victimes de la réduction en catastrophe des allocations et dépenses d’un Etat à la dette vertigineuse.

Mais Frédéric Beaumont ne croit plus un mot de ce qu’il écrit, puisqu’il a secrètement basculé dans la conviction que l’Etat providence est de ces enfers dont sont pavés les bonnes intentions. Ce qui devrait le pousser à démissionner par intégrité, « mais je donnerais quoi à manger à ma fille ?

Des sandwichs à l’intégrité ? ». Pour défendre, malgré tout, ses convictions et renflouer son compte en banque dans le rouge, il prend alors le risque de collaborer secrètement à Libertas, à la ligne éditoriale antagoniste du Journal puisqu’il défend les Baudets qui estiment « n’avoir plus que l’impôt sur les os ».

Un double jeu qui, sur fond de chasse au scoop sur le Plan du flamboyant ministre de l’économie Redwan Khetif censé éviter la banqueroute du pays,menace de lui causer de légers désagréments : se fâcher avec ses amis ou des collègues tartuffes, se faire licencier et étriper par la femme de ses rêves issue d’une banlieue sensible, être traqué par tout ce qui dans Paris sait tenir un stylo ou lancer un pavé. Autant dire beaucoup de monde... Et ce n’est rien à côté de ce qui l’attend avec sa fille !

Pendant que dans son entourage, chacun se débat pour sauver son job, son patrimoine ou sa vie sentimentale et grappiller des moments de répit dans la mêlée, la situation semi insurrectionnelle débouche sur un dénouement dont ni Beaumont, ni ses proches, ni notre pays, ni même l’Europe, ne sortira indemne.

Voici un livre de combat libéral qui mise sur l’arme dévastatrice de l’humour face aux divagations de l’Etat nounou, avec les mêmes personnages que ceux du précédent roman d’Yves Bourdillon Du Trapèze au-dessus des piranhas. Rire d’une banqueroute, en s’inspirant des codes des humoristes anglo-saxons, un choix culotté sans doute. Mais rassurez-vous, tout cela n’est que de la fiction....

Roman d'Yves Bourdillon paru le 22 avril 2016 aux éditions du Rocher

Yves Bourdillon est reporter international au quotidien Les Echos depuis 1996 et suit les crises politiques, économiques et sociales aux quatre coins du monde.
Souriez, vous êtes ruiné est son deuxième roman après Du Trapèze au-dessus des piranhas (éditions Anne Carrière, 2012, prix du premier roman du salon du livre d’Île de France).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire