lundi 21 novembre 2016

Budget 2017 ? Irresponsable et dangereux si les députés le votent ---

Logo CA Trop de D 400
 
Chère Madame, cher Monsieur,
Chers amis de Contribuables Associés,
Cette année, le Père Noël est en avance…
… car l’élection présidentielle approche.
La mauvaise nouvelle ? C’est VOUS qui allez régler l’addition.
Oui, ce sont VOS impôts qui vont servir à offrir des cadeaux clientélistes par milliers.
Si vous êtes comme moi, vous vous interrogez.
Où sont donc passés les 100 milliards d’euros d’économies nécessaires pour redresser le pays ?
Oubliés… alors même que le gouvernement français actuel est le premier à donner des leçons budgétaires aux autres pays de l’Union européenne.
Un comble !
Pire encore : Le Président-candidat Hollande a déjà fait plus de 10 milliards d’euros de promesses non financées.
Des promesses qu’il faudra payer, tôt ou tard.
Vous et moi devons réagir maintenant.
C’est pourquoi je vous demande de signer la pétition « Coup d’arrêt dans les dépenses publiques » adressée directement à votre député en cliquant ici.
Et c’est aujourd’hui-même que vous devez agir.
Ainsi, vous, moi, et des centaines de milliers de Français pourront repousser les manœuvres clientélistes du gouvernement.
Chaque pétition reçue compte. Seule une mobilisation massive aura raison de cette spoliation annoncée. Car le Père Noël Hollande, faussement généreux, présente actuellement son budget 2017 devant les députés.
Et vous vous en doutez, les petits souliers des copains pourraient être bien garnis si nous ne mobilisons pas.
Ainsi :
14 000 postes de fonctionnaires vont être créés alors même que nous sommes déjà le pays d’Europe qui en compte le plus : 5,64 millions d’agents !
• Et c’est sans compter la hausse du point d’indice. Quoi qu’en disent les médias, la rémunération des fonctionnaires augmente… En moins d’un an, cela va vous coûter 2,4 milliards d’euros.
La prime annuelle des enseignants va augmenter de 800 euros par enseignant. Tout est bon pour récupérer un électorat qui déserte le PS : 23% d’intentions de vote en moins en 4 ans.
• Et plutôt que d’inverser la courbe du chômage, le Président préfère acheter la paix sociale dans les banlieues avec le RSA jeune (418 à 600 millions d’euros).
Et vous n’avez là qu’un petit échantillon. Je pourrais continuer sur des pages entières.
Au total, on parle d’une hausse de 6,8 milliards d’euros des dépenses pour le seul budget 2017.
Mais vous n’avez pas encore vu le pire. Jugez vous-même :
1) Ce budget 2017 est une vraie bombe à retardement.
En effet, les dépenses les plus lourdes ne seront décaissées qu’en 2018. C’est le futur Président qui en héritera.
Mais ne vous y trompez pas : une dépense votée est une dépense que vous allez payer !
Cela signifie évidemment de nouveaux impôts en 2018 si le budget 2017 passe en l’état. C’est donc bien avant qu’elle soit votée que nous devons lutter contre la dépense publique et les gaspillages.
Mais il y encore plus grave !
2) L’endettement de la France vient de crever un nouveau plafond.
4,5% du PIB en plus en un an (97,5% contre 93% en 2015).
Ce ne sont pas moins de 2 2757 milliards d’euros qui pèsent sur votre tête et celles de vos enfants.
3) Ceux qui ne payent pas d’impôts sont de plus en plus nombreux.
48,5% des foyers fiscaux payent l’impôt sur le revenu en 2016, contre 52% en 2012. Et les baisses d’impôts des uns sont toujours financées par les autres, c’est-à-dire vous et moi !
Ce budget 2017, présenté par le gouvernement, est irresponsable et dangereux !
Il n’y a qu’une seule conclusion possible : nous devons nous mobiliser pour contrecarrer ce véritable détournement de fonds au profit des électeurs potentiels des socialistes. Votre député doit s’y opposer !
Même le Président socialiste de la Cour des comptes, Didier Migaud, parle de « dérapage budgétaire ». Le journal Le Parisien cite ses propos :
« Les annonces successives de nouvelles dépenses publiques qui ne sont ni financées ni gagées par des économies pérennes, font peser un risque sur les finances publiques en 2016, mais encore plus sur les années suivantes. »
Sans réaction de notre part, vous et moi allons supporter de nouvelles augmentations d’impôts et des taxes supplémentaires pour les cinq ans à venir. Alors, c’est aujourd’hui que vous et moi devons nous mobiliser.
Après tout, il doit être le garant du bon usage des deniers publics, en votre nom ! …
Mais aussi, il joue probablement sa réélection l’an prochain.
En lui envoyant votre pétition aujourd’hui, vous lui rappelez aussi que son élection n’est pas acquise, qu’il est sous surveillance. C’est maintenant que vous devez lui faire peur.
Que devons-nous exiger ?
    La suppression immédiate de toutes les mesures clientélistes du budget 2017. Ce n’est pas aux contribuables de payer la campagne électorale de la gauche !
    La mise en place d’une chasse drastique des gaspillages, réclamée à cor et à cri par Contribuables Associés comme par la Cour des comptes.
    L’instauration d’un véritable plan d’économies de 100 milliards d’euros pour rééquilibrer les finances publiques.
    La garantie solennelle de l’arrêt de l’augmentation des impôts et de la création de nouvelles taxes.
Les contribuables comme vous et moi n’en peuvent plus.
Ça suffit ! Trop c’est trop !
Voici ce que vous devez faire :
Envoyez, dès aujourd’hui, votre pétition « coup d’arrêt dans les dépenses ».
Imaginez donc la tête de votre député quand il verra sa messagerie inondée ! Il saura qu’il est sous surveillance, il saura qu’il aura des comptes à rendre.
C’est primordial pour vous et moi.
Par expérience, un député est plus à l’écoute quand il est saisi par l’ampleur de la mobilisation des électeurs de sa circonscription.
Mais si vous ne signez pas votre pétition, il ne saura pas que vous vous êtes personnellement mobilisé aux côtés de Contribuables Associés pour lui demander de s’opposer au budget 2017.
Comme vous vous en doutez, plus nous submergerons nos députés de cartes de mobilisation, plus ceux-ci se sentiront obligés de réagir et de voter contre ce budget irresponsable.
Après tout, ce sont leurs électeurs qui se rebiffent à quelques mois du scrutin !
Les élections législatives ont lieu l’an prochain. C’est le moment ou jamais de faire part de vos revendications, c’est le moment où jamais de faire entendre votre voix. J’ai besoin de vous savoir mobilisé à mes côtés.
Et croyez-moi : il est vital pour vos finances que le budget 2017 soit retoqué.
Sans action immédiate de votre part, vous risquez de payer 10 milliards d’euros d’impôts supplémentaires dès 2018.
D’avance, merci pour votre mobilisation.
 
je signe la petition

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire